Atelier de restitution de l’Enquête de satisfaction sur le Programme de Partenariat Privilégié (PPP)

NEWS
Atelier de restitution de l’Enquête de satisfaction sur le Programme de Partenariat Privilégié (PPP)

Une mise en œuvre effective de l’AFE  en perspective

Un atelier de restitution de l’Enquête de satisfaction sur le Programme de Partenariat privilégié s’est tenu le 21 février 2018 au Radisson Blu. L’USAID, en collaboration avec l’Administration des Douanes, à travers  la Direction de la Facilitation et du Partenariat avec l’Entreprise, a mené cette enquête afin d’évaluer le degré de connaissance de ce programme par le Secteur privé. Cet atelier d’informations et de partage sur l’état des lieux du Programme de Partenariat Privilégié a été organisé par le Bureau des Relations publiques et de la Communication des Douanes sénégalaises. Différentes parties prenantes ont pris part à cette restitution d’enquête, notamment le Comité de Direction de la Douane, certaines structures enquêtées, le Directeur général des Impôts et Domaines, quelques représentants du Secteur privé ayant contribué à l’enquête de satisfaction. 

Dans sa dynamique d’appui au secteur privé, la Douane sénégalaise participe au Programme de Partenariat Privilégié depuis 2011, à travers l’implémentation des Normes SAFE (de l’Organisation mondiale des Douanes.

En effet, le PPP vise à récompenser les entreprises exemplaires en termes de suivi de la règlementation.

C’est dans ce cadre que la Douane a pris l’initiative de faire réaliser une enquête de satisfaction auprès des opérateurs du Secteur privé, afin d’évaluer le programme et y apporter éventuellement des améliorations.

D’ailleurs, Lisa Franchett, la Directrice de l’USAID, lors de son discours d’ouverture, après avoir salué l’initiative de faire une enquête de satisfaction a félicité l’Administration des Douanes pour les efforts entrepris dans le but de répondre aux besoins des investisseurs et de mettre à leur disposition un outil de facilitation. 

Pour sa part, le Directeur général des Douanes, Oumar DIALLO, a rappelé que l’Accord de Facilitation des Echanges ratifié en 2016, prévoit des mesures permettant d’améliorer le partenariat entre la Douane et les Entreprises.

L’autorité douanière a ainsi souligné la nécessité de mettre en place un programme OEA (des Opérateurs économiques agréés) de qualité, encadré par des procédures rigoureuses, claires et transparentes.

A la suite des discours, plusieurs présentations sur les résultats de l’enquête ont été faites par les experts qui ont accompagné la Douane dans cette évaluation du programme.

Parmi les recommandations découlant de l’enquête, on peut relever, entre autres, une mutation du Programme de Partenariat Privilégié vers les Opérateurs Economiques Agréés, une mise en place d’un portail d’informations commerciales, une sensibilisation accrue auprès des agents des Douanes sur le partenariat Douane-Entreprise.

Le projet de Facilitation des Echanges de l’USAID (aussi appelé Leadership in Public and Financial Management II) contribue à l’amélioration de la gouvernance économique des pays d’Afrique subsaharienne. LPFM II apporte une assistance ciblée au gouvernement du Sénégal, à travers le Ministère du Commerce et la Direction générale des Douanes, pour assurer la mise en conformité des textes nationaux avec les dispositions prioritaires de l’AFE (l’Accord de Facilitation des Echanges de l’Organisation mondiale du Commerce – OMC).

NFS/VASID/BRPC

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières