INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE ET COOPÉRATION DOUANIÈRE : 20 nouveaux contrôleurs bissau-guinéens formés à Dakar reçoivent leur parchemin

NEWS
INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE ET COOPÉRATION DOUANIÈRE : 20 nouveaux contrôleurs bissau-guinéens formés à Dakar reçoivent leur parchemin

40 personnels d’encadrement moyen des Douanes, composés de 4 élèves sous-officiers et de 36 élèves-contrôleurs ont reçu leur parchemin le jeudi 28 octobre 2021 lors d’une cérémonie protocolaire organisée au Siège de la DGD. Parmi eux, on compte 20 éléments bissau-guinéens.  La cérémonie a été co-présidée par le Directeur général des Douanes, Abdourahmane DIÈYE et l’Ambassadeur de la République de Guinée-Bissau à Dakar, son Excellence Armando Albino ARAFÃ.

20 élèves-contrôleurs des Douanes de nationalité Bissau-guinéenne, formés par l’Ecole des Douanes sénégalaises, viennent de grossir les rangs des soldats de l’économie de leur pays. Leur intégration dans la 39ème Promotion s’inscrit dans le cadre de la coopération fructueuse entre les Administrations douanières des deux pays. Celle-ci a été matérialisée par un protocole d’accord d’assistance administrative mutuelle, signé le 30 septembre 2016 à Bissau. À cet effet, les Douanes sénégalaises ont accueilli en 2018, 10 élèves contrôleurs bissau-guinéens formés au titre de la 38ème promotion. En 2019, 15 fonctionnaires des Douanes bissau-guinéennes ont été accueillis en incubation au sein d’unités douanières de Dakar, et reçus par intermittence un renforcement de leurs bases théoriques à l’École des Douanes. Toujours pour marquer son engagement aux côtés des Douanes bissau-guinéennes, l’Administration des Douanes sénégalaises a dépêché une équipe de formateurs à Bissau du 14 septembre au 2 octobre 2020, pour une mission de renforcement des capacités de 90 agents des Douanes bissau-guinéennes. En 2021, deux Inspecteurs des Douanes sénégalaises ont effectué, sur demande des hautes autorités bissau-guinéennes, une mission d’appui technique et opérationnel dans les Bureaux des Douanes des principales régions frontalières à savoir Bafata et Gabou au Nord et Sao Domingo au Sud pendant six mois.

Une formation de qualité

La formation et le renforcement de capacités ainsi organisés au profit des  agents des Douanes bissau-guinéennes répondent aux normes standards et intègrent aussi bien que des modules purement douaniers (le contentieux, la surveillance, la législation douanière et la technologie tarifaire) que plusieurs autres matières qui vont des procédures douanières au renseignement en passant par les finances publiques, l’anglais professionnel, la rédaction administrative, la déontologie et les stupéfiants, entre autres.

La qualité de cette formation combinée à l’encadrement de terrain effectuée de main de maître par les formateurs envoyés à Bissau a donné des résultats immédiats et satisfaisants tant du point de vue mobilisation des recettes que sécurisation de la chaine logistique internationale.

Le bon voisinage

Pour sa part, l’Ambassadeur de la République de Guinée-Bissau à Dakar, Son Excellence Armando Albino ARAFÃ a magnifié le rôle capital de la formation et du partage d’informations dans la conduite de projets communs et dans la synergie d’action nécessaire au développement des deux pays. Il a aussi salué l’apport important des Douanes sénégalaises « dans le développement du capital humain de la Guinée-Bissau ». C’est pourquoi, selon le diplomate « notre Gouvernement magnifie la coopération dynamique et sincère entre nos deux pays et souhaite la pérenniser ».

À travers les Douanes sénégalaises, son Excellence l’Ambassadeur Armando Albino ARAFÃ a remercié le Gouvernement du Sénégal pour sa contribution à la formation des soldats de l’Économie de la Guinée-Bissau. A l’endroit des récipiendaires, il les a invités « à servir avec abnégation leur pays, l’UEMOA et la CEDEAO ». Dans son discours, le Directeur général des Douanes sénégalaises s’est réjoui de l’excellence de la coopération bilatérale qui traduit, à ses yeux, « la volonté réciproque des hautes autorités de nos pays respectifs de pérenniser les rapports d’amitié multiséculaires entre nos deux peuples frères ».

Pour Abdourahmane DIÈYE, la formation de ces 20 contrôleurs bissau-guinéens à côté de leurs collègues sénégalais est un « un jalon de plus dans la mise en œuvre du protocole d’accord et d’assistance administrative mutuelle signée entre les deux Administrations ». « Depuis la signature du Protocole d'accord de coopération et d'assistance administrative mutuelle en matière douanière, nos deux Administrations ont déjà réalisé ensemble plusieurs actions majeures de formation », ajoute le Directeur général tout en se félicitant des résultats de ce « partenariat fécond et instructif fort appréciable ». Dans le même sillage, il a rendu hommage au Commandement de l’École des Douanes et aux encadreurs non sans saluer l’accompagnement de la Banque mondiale dans la réalisation de ces projets de formation. Il a, enfin, rappelé aux récipiendaires les espoirs placés en eux et l’abnégation qui doit guider leur action avec en bandoulière « un esprit de résilience et d’adaptation, assorti d’une discipline à tout instant, vous permettra de faire face efficacement, non seulement aux défis, mais également de surmonter les multiples écueils ».

Vers une académie des Douanes

Portée sur les fonts baptismaux en 1970, l’actuelle École des Douanes sénégalaises est la principale pourvoyeuse de personnels de l’Administration des Douanes. Avec le Programme de Modernisation de l’Administration des Douanes (PROMAD), une nouvelle École des Douanes, d’une capacité́ de plus de 500 auditeurs et dotée de toutes les commodités nécessaires verra bientôt le jour à Sandiara se réjouit le Chef de la Division de la Formation, le Lieutenant-Colonel Habib Ampa Florentin DIENG. Cette initiative du Directeur général consacre la montée en puissance de l’École des Douanes dont le rôle dans l’atteinte des objectifs du PROMAD est primordial. Les fonctionnaires des agents des Douanes bissau-guinéennes vont, à coup sûr, profiter davantage de l’expertise de leurs collègues sénégalais.

Mutualiser les efforts des deux Administrations 

Dans le cadre de la Coopération bilatérale entre les Administrations des Douanes de la Guinée Bissau et du Sénégal, le Directeur général des Douanes bissau-guinéennes, Dominico Oliveira SANCA avait effectué une visite de travail à la Direction générale des Douanes sénégalaises le 2 octobre 2020. Les deux Administrations avaient noté avec satisfaction les avancées notoires en termes de renforcement de capacités, avec notamment le programme de formation des agents des Douanes bissau-guinéennes par l’École des Douanes du Sénégal, de partage d’expériences en matière de gestion des Ressources humaines, de procédures de dédouanement, de contrôle après dédouanement et de gestion informatisée des procédures douanières.

Saluant la bonne dynamique du partenariat qui lie les deux administrations douanières, les deux parties avaient alors convenu de :

  • réactualiser le Protocole avec la mise en place d’un Comité de suivi pour une meilleure exécution des diligences ;
  • renforcer leur échange de renseignements en matière de lutte contre la fraude et contre le trafic international de stupéfiants ;
  • travailler à l’interconnexion des systèmes d’information des deux administrations douanières à travers un projet d’implémentation de GAINDE » en Guinée-Bissau ;
  • partager leurs expériences en matière de facilitation, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Opérateurs économiques agréés (OEA).

Réitérant leur engagement à travailler ensemble en vue de mutualiser les efforts de leurs administrations face aux défis sous régionaux, les deux Directeurs généraux avaient également réaffirmé leur volonté de tout mettre en œuvre pour une coopération réussie entre les Douanes bissau-guinéennes et sénégalaises.

[Photos]

 

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières